EN VOYAGE AVEC LA MUSICOTHÉRAPIE

«Time is precious». Ce slogan ornait un gratte-ciel Downtown Vancouver, où s’est tenu en juillet le 17e Congrès Mondial de Musicothérapie.

 

Un long voyage qui en valait vraiment la peine. Car on ne compte plus le temps lorsque l’on vit des expériences aussi nombreuses que passionnantes. J’ai pu en effet, pendant toute une semaine, me consacrer entièrement à l’échange professionnel dans le domaine de la musicothérapie.

Les nombreux participants de plus de 50 pays ont pu se familiariser avec des thèmes tirés du paysage actuel de la recherche, thèmes qui ont été présentés dans le cadre de conférences, de tables rondes, de symposiums et d’autres formats plus modestes.

Chaque journée du congrès était ouverte par des exposés clés qui présentaient les thèmes les plus actuels du monde de la musicothérapie: la numérisation, la transformation de la musicothérapie en période post-pandémique et l’importance des thèmes de la diversité et de l’inclusion dans tous les domaines thématiques. Les contenus couvraient un large éventail de sujets et incluaient toujours le lien entre la pratique, la théorie et la recherche. Tout le monde y trouvait son compte, qu’il s’agisse de praticiens, de chercheurs, d’enseignants ou d’étudiants. L’un de mes moments forts de cette semaine a été la présentation du Dr Felicity Baker, chercheuse australienne, dans le cadre de la session Spotlight «The Future of Research in Music Therapy: Topics and Methodologies», qui a résumé le cœur même de l’avenir de la recherche en ces termes: «We need to do less research, better research, for the right reason».

Mais ce que j’ai le plus apprécié durant cette semaine aura été l’échange avec les autres participants, que ce soit entre les sessions ou après celles-ci.  De belles occasions de nouer des nouveaux et précieux contacts. Comme par exemple Jamal Glynn de Trinidad, qui est actuellement le seul musicothérapeute à faire œuvre de pionnier dans les îles des Caraïbes. Ou encore Monika Overå, une collègue norvégienne qui dirige le cursus de master à la Norwegian Academy of Music et qui s’occupe donc de thèmes similaires. Une rencontre riche en enseignement.

Les anciennes connaissances ont également été ravivées et je me sens à nouveau plus connectée, plus inspirée et plus au courant.

Je ne puis que recommander à tout un chacun d’assister à un congrès. D’autant plus que les prochaines manifestations de ce type peuvent être facilement ralliées… en train:

Diandra Russo

Musicothérapeute SFMT, Music Therapist Board Certified (MT-BC), art-thérapeute reconnue par la Confédération, spécialisation en musicothérapie, codirection et enseignement dans les filières de musicothérapie clinique à la Haute école des arts de Zurich (ZHdK), collaboratrice scientifique à l’Institute for Music Research (ZHdK), candidate au doctorat à l’Université d’Aalborg, musicienne qui possède son propre cabinet de musicothérapie à Aarau (CH).

Instagram @diandrarusso             LinkedIn @diandrarusso

Grazie!

HEAD OFFICE

Fondation ART-THERAPIE
Rue de Beaumont 11
CH-1206 Genève

+41 78 838 24 26
info(a)arttherapie.org

PROTEZIONE DEI DATI

NEWSLETTER